• Henri Kaminska à la biennale de Châteaudun 2019

    Henri Kaminska est né à Moulins en Auvergne. Il passe son enfance à Pierrefitte-sur-Loire, petit village de l'Allier. Enfant, Il est placé dans une famille d'accueil, modeste mais aimante et vit au rythme des saisons, du travail des champs, des cours du maître d'école... Il découvre la montagne bourbonnaise, l'océan, l'Île de Ré, la vie au pensionnat dans la ville de Guéret. Il a évoqué ses souvenirs d'enfance dans un roman autobiographique "Mes années aux Louées" (Éditions du Loir- juillet 2018) où il décrit avec réalisme et humour la vie à la campagne dans les années 50. Son livre a gagné le prix Daniel BAYON en juin dernier. Créé en 1998, en mémoire de l'écrivain autodidacte du pays Jalignois, le prix Daniel Bayon est décerné à un ouvrage qui porte témoignage d'un moment de vie en Bourbonnais et présente une originalité méritant d'être signalée. La guerre d'Algérie viendra mettre un terme à cette période de relative insouciance. Après un début de carrière comme ouvrier ajusteur dans l'industrie automobile, il devient professeur d'enseignement technique en région parisienne en 1971. Il quitte l'Éducation nationale en 2002 après avoir occupé le poste de principal de collège. Il partage son temps entre la ville de Chartres et le village de Bouville. 
    Homme d'engagement et de conviction, Henri s'investit en politique au plan local.


    Il travaille actuellement à la suite de "Mes années aux Louées".